compte-rendu du banquet annuel de la Haute-Loire Amicale du 20 mars 2010

Banquet 20 mars 2010

Les originaires du département de la Haute-Loire étaient heureux samedi 20 mars de se retrouver au sein de leur amicale parisienne LA HAUTE-LOIRE AMICALE pour leur gala annuel dans les salons de l’hôtel Mercure de la Porte de la Plaine à Paris. Cette manifestation attendue par chacun permet aux altiligériens de la région parisienne de se retrouver dans un lieu accueillant où l’amicalisme retrouve tout son sens et resserre les liens qui unissent les participants à cette soirée. Le Général Maurice MEUNIER, président de l’association, était heureux de saluer tous les convives et particulièrement le Président d’Honneur en la personne de Frédéric LACOMBAT, originaire de Riom et paléontologue de renommée internationale. Il saluait également Jacques GENNEVIEVE, ancien maire de Blesle qui chaque année honore de sa présence cette manifestation, ainsi que trois Pastourelles de la Haute-Loire qui, par leur grâce et leur vivacité animèrent cette soirée, Claudette SOLIGNAC, Emmanuelle HERMET et Laurie DESOEUVRE. La Pastourelle 2010 de la Haute-Loire, Carole COSME, ne pouvait être présente car en déplacement professionnelle pour plusieurs mois à l’étranger, au grand regret des adhérents de l’Amicale.

Cette année la présidence de Frédéric LACOMBAT s’imposait car LA HAUTE-LOIRE AMICALE se devait de promouvoir une manifestation internationale qui se déroulera cet été au Puy-en-Velay. Il s’agit de la 5ème Conférence mondiale sur les mammouths et leur famille qui aura lieu à la fin du mois d’août et à laquelle participeront de nombreux paléontologues étrangers. Le Président Maurice MEUNIER présentait Frédéric LACOMBAT, auvergnat de souche qui après des études effectuées à l’université Pierre et Marie Curie (Paris VI), se passionna pour la paléontologie, science des êtres vivants ayant existés sur terre avant la période historique et fondée sur l’étude des fossiles. En 2003 il soutient sa thèse de doctorat au Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris, thèse consacrée à l’étude des « rhinocéros fossiles du bassin méditerranéen et du Massif Central ». Depuis 2002 il travaille au musée Crozatier du Puy à l’inventaire de ses collections paléontologiques et à leur étude, et surtout à l’étude du « crâne de Nolhac » qu’il a découvert près de Saint Paulien en 2008. Maurice MEUNIER précisait que cette soirée avait la chance d’accueillir un chasseur de mammouths particulier étant donné qu’il les débusque dans les sous-sols et que les plus beaux fossiles qui les représentent ont été trouvés et sont situés en Haute-Loire.

M. LACOMBAT prenait ensuite la parole pour informer l’assemblée du fait qu’il venait tout juste de remettre le pied sur le sol français, après un voyage de plus de 26 heures nécessaires pour revenir d’une mission en Sibérie. Très heureux de présider la soirée, il rappelait que le site paléontologique de la Haute-Loire est un site remarquable pour un chercheur de fossiles, étant donné le nombre important de volcans qui ont été en activité dans la région, avec la création de lacs où les animaux venaient se rafraichir et où la plupart d’entre eux y finissaient leur existence. Depuis le 19ème siècle, les premières découvertes ont été faîtes sur les sites de Senèze (Domeyrat), Soleilhac, Chilhac… et récemment Nolhac. Cette dernière découverte a fait l’objet d’une médiatisation importante et de l’annonce à la presse de démarches pour que le Velay et ses trésors paléontologiques soient classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

En 2007 lors de la dernière conférence internationale sur les mammouths qui s’est tenue à Yakutsk en Sibérie, F. LACOMBAT et D. MOL déposaient conjointement un projet d’organisation pour que la 5ème conférence internationale puisse avoir lieu au Puy-en-Velay. Cette proposition était acceptée. Elle réunira, dans la cité ponote, 150 chercheurs du monde entier pendant une semaine dans un site judicieux de part la richesse des collections et la densité extraordinaire des gisements fossilifères du territoire altiligérien et sera suivie avec beaucoup d’intérêt par les amateurs de paléontologie. Ayant séduit l’assistance par son exposé écouté avec beaucoup d’intérêt, Frédéric LACOMBAT regagnait la table d’honneur sous les applaudissements mérités de tous les convives.

L’animation folklorique de cette soirée était assurée par le groupe « La Bourrée de Paris » avec sa magnifique chorale et ses musiciens et danseurs tandis qu’en fin de repas Daniel RIEUTORD et son orchestre lançaient les amateurs de danse sur la piste et accompagnaient Emmanuelle HERMET dans un récital de chants et une interprétation très réaliste de chansons d’Edith PIAF.

Pour les photos de l'événements, vous pouvez les retrouver ici : http://hauteloireamicale.asso.fr/blog/gallery/2010/03/25/Banquet-20-mars-2010